La Mer Morte (Jordanie)

La Mer Morte, un moment que j’attendais avec impatience! Déjà le long de la route, depuis Amman, je trouvais que le paysage était à couper le souffle. Il faut prendre le temps de s’arrêter pour regarder les gros blocs de sel tout en bas, et puis la couleur de l’eau est si foncée, dense. Enfin Israël, si proche et inaccessible à la fois, juste en face !

Il s’agit en réalité d’un grand lac situé entre 3 pays : Israël, la Cisjordanie et la Jordanie. Elle est à 408 mètres au dessous du niveau de la mer, c’est le lieu de le plus bas de la terre. En raison de sa très forte salinité il n’y a aucune vie possible, pas de poissons, rien, nada, walou ! Le seul truc qui bouge ce sont les touristes ☺ Pour info il y a 20% de sel dans la Mer Morte, contre 5% dans la Méditerranée. Enfin en raison de son évaporation elle recule chaque année d’1 mètre, ce qui est assez préoccupant. À ce rythme- là en 2050 elle risque d’être totalement desséchée. Mon guide jordanien m’a dit qu’il était prévu qu’on utilise l’eau de la Mer Rouge pour palier à ça, je ne sais pas où en est ce projet ambitieux de canal artificiel…

L’eau de la Mer Morte est également réputée pour ses très grandes vertus pour la peau d’où la présence d’hôtels qui proposent des séjours thalasso/spa. J’ai même lu sur le Lonely Planet que la Sécurité Sociale allemande prenait en charge les déplacements à la Mer Morte de patients souffrant de psoriasis. On trouve également un peu partout en Jordanie des boutiques qui vendent des masques à la boue de la Mer Morte, des crèmes de soin, des savons.. Une bonne idée de souvenir !

Quand on est habitué à la mer Méditerranée, ça fait un petit choc au début, surtout qu’on nous dit bien d’éviter de plonger, de ne surtout pas ouvrir la bouche ou les yeux. À peine rentrée dans l’eau, on a les fesses et les jambes qui remontent direct à la surface. Enfin au bout de 10 mn on se lasse de ne pas pouvoir nager et de se débattre pour trouver une position confortable autre que la planche ☺ et puis… ça pique ! Alors les filles on évite de se raser les jambes le matin même, pour éviter la sensation de brûlure sur la peau !  On peut aussi se faire un bain de boue, on attend 10mn avant de refaire trempette, et c’est vrai que ça laisse la peau incroyablement douce.

Sachez qu’en Jordanie on ne s’arrête pas n’importe où au bord de la route pour faire trempette, de toute façon je n’ai pas vu de plages. C’est dans un resort que vous pourrez profiter au mieux des bienfaits de la Mer Morte, tous possèdent des piscines, un accès direct à la mer, un bar et des restos.. Je vous recommande le Oh Beach, j’y ai passé une matinée et c’était vraiment très chouette, j’étais avec d’autres touristes, mais on n’était pas nombreux, j’ai eu la piscine pour moi toute seule !

Publié le
308

Walden7, la ville verticale

Buenos días! C’est une visite hors des sentiers battus que je vous propose aujourd’hui! Le Walden 7 est un immense ensemble résidentiel situé à Sant Just Desvern, à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Barcelone (vers Cornellá). Il est l’œuvre de l’architecte post moderniste espagnol Ricardo Bofill et c’est un petit bijou d’architecture  inspiré par une œuvre de science-fiction.  Vous en avez peut-être entendu parler si vous habitez en Catalogne, mais je ne crois pas qu’il soit cité dans les guides touristiques, c’est bien dommage car il mérite vraiment qu’on le visite. Le projet, né dans les années 70, portait initialement le nom de « ville de l’espace ». Tout est dit. Effectivement on le verrait bien dans  un vieux film de SF, style Total Recall ou Blade Runner. Le Walden7 occupe une superficie de plus de 31.000 m2 et il est composé de plus de 450 apparts et de quelques boutiques et commerces en bas (tabac, bar, boutiques..).

Deux couleurs dominent : le rouge argile pour la façade de l’édifice ainsi que deux sortes de bleu (un bleu profond et un très beau turquoise) pour les  zones communes : murs des patios intérieurs, couloirs, passerelles, fontaines au rez-de-chaussée..

Attention la visite se fait uniquement par rendez-vous via email sur cette page. Il  faut s’y prendre au moins 2 semaines à l’avance. Le jour J on vous demandera dans quelle langue vous souhaitez qu’on fasse la visite, mais pour cela soyez à l’heure et demandez bien où a lieu le rdv ! Pour ma part ça a très mal commencé. Déjà parce que la guide ne m’avait pas précisé dans son mail où je devais la rejoindre, alors moi ben j’ai attendu devant l’entrée, j’ai poireauté 20 mn, je l’ai appelée, elle a fini par décrocher à la deuxième sonnerie mais m’a à moitié raccroché au nez. Bref après avoir ENFIN trouvé le concierge et la deuxième entrée, j’ai pu rejoindre le groupe, mais la visite avait déjà commencé…en catalan! Le groupe était composé à 100% de locaux, je me suis dis te la ramène pas, du coup j’ai pas tout capté et ça m’a mise de mauvaise humeur lol. Mais vous aurez plus de chance que moi ne vous inquiétez pas ☺

Il faut compter au moins 2 heures pour avoir une bonne appréciation de l’ensemble du bâtiment. On commence par le patio (sans faire de bruit pour ne pas déranger les résidents), avec ses fontaines (qui ne marchaient pas ce jour-là) et sa luxuriante végétation, puis on prend l’ascenseur, direction le 16ième étage (drôle de sensation, c’est haut !) pour découvrir l’immense terrasse qui compte 2 piscines et puis surtout THE vue panoramique sur Sant Just, Cornellá et en bas les restes d’une ancienne fabrique de ciment où Ricardo Bofill a installé ses bureaux. Puis la guide nous a proposé de voir 2 étages, le 14ième et le 8ième. On passe devant chez les gens discrètement, on voit un peu comment ça vit là-dedans, leur petite balcon tout rond, leurs petites plantes, quelques poussettes, quelques séchoirs à linge…

Alors ça coûte combien un appart au Walden7? En faisant des recherches j’ai vu qu’on pouvait louer un appart de 65 m2, 2 chambres, parquet/clim’/non meublé et totalement réformé pour 850€/mensuel sans les charges. Cela ne me semble pas excessif !

Mon impression générale? Très belle œuvre d’architecture, impressionnante, innovatrice, vertigineuse, mais franchement je n’y vivrais pas. Trop grand, trop haut, trop tout ! Et puis rien que me pencher pour faire des photos j’étais prise d’un vertige terrible !

L’adresse : Ctra. Reial, 106, 08960 Sant Just Desvern, Barcelona

Comment y aller: en voiture  c’est encore le plus simple, c’est ce que j’ai fait. On trouve facilement une place dans les petites rues autour. Sinon, en transport en commun, prenez le métro ligne 3 jusqu’à Maria Cristina ou Palau Reial, de là prenez le tram T3 en direction de Sant Feliu. Arrêt Walden.

Tarif : gratuit mais pourboire pour la guide apprécié !

Publié le
Tags:
118

La Roseta

La Roseta est un petit local sans prétention que je connais bien car il est situé juste à côté de mon club de paddle dans la Barceloneta, j’avais totalement oublié de vous en parler. À croire que je souhaitais garder l’adresse  secrète ! En été il m’arrive souvent d’y faire une pause après une session matinale, j’y croise toujours d’autres surfeurs ☺ Après avoir pagayé pendant plus d’une heure en général j’ai bien la dalle. Et comme on le sait, l’eau ça creuse ☺

Ils servent de très bons sandwichs, des pâtisseries maison, quelques cronuts, en plus du café, de milkshakes et de jus de fruits frais. Et puis j’aime bien leur déco et l’atmosphère, on a l’impression de rentrer chez l’habitant ☺  c’est très chaleureux. Malheureusement il n’y a pas beaucoup de places, si vous êtes chanceux vous pourrez vous installer devant la fenêtre sur l’un des tabourets. Quand ne pleut pas ils installent aussi souvent quelques petites palettes qui font office de tables dehors.  Pour résumer c’est une très bonne adresse pour un petit dej ou un goûter !

Budget : environ 5€. Le yaourt naturel aux fruits, avoine et miel est à 3€, les jus de fruits environ 3€, les sandwichs entre 3 et 4€, sponge cake et almond cake 2,5€, cheesecake 3€, croissant au nutella 2€ etc.

Ouvert tous les jours de 8.30 à 19h

L’adresse: Carrer de Meer 37, métro Barceloneta

Que faire dans le quartier: impossible de s’ennuyer à la Barceloneta! En été, plage/bronzette et pourquoi pas une session de paddle surf avec Moloka’i mon club qui est voisin de la Roseta. En automne et en hiver, une belle promenade le long de la plage!

Publié le
312

Petra, la cité antique

Hola les amis ! Nous voici enfin à Petra, l’attraction touristique majeure de la Jordanie, située dans le sud du Royaume. J’y ai passé 2 journées, le premier jour avec un guide et la deuxième fois seule. Et je n’ai pas tout vu, c’est immense ! Il faisait une chaleur de malade et j’ai énormément marché. Je m’arrêtais régulièrement pour acheter une bouteille d’eau et boire un thé. Sur place il y a toutes les commodités: toilettes, restos, bars, boutiques de souvenirs..

Je ne m’attendais pas à ce que cela soit si grand. Une vraie petite ville quoi! On y accède par un grand portail, un peu comme si on rentrait à Disneyland;) Mais la comparaison s’arrête là! Il faut marcher au moins 2 kilomètres, tout d’abord en empruntant un long sentier qui descend jusqu’au Siq, un long couloir étroit rocheux avec plein de virages. J’étais toute impatiente et fébrile, je ne savais pas à quel moment on allait enfin tomber sur le Trésor, le Mausolée Al-Khazneh, ce superbe monument que l’on voit dans Indiana Jones! Et puis après un ultime virage, le voilà, immense, l’une des 7 nouvelles merveilles du monde! Ce bâtiment servait de tombeau au Roi des Nabatéens, le peuple nomade arabe qui s’installa à Petra vers le VI ieme s. avant J.C. et la fit prospérer (pour info, il n’y a rien à voir à l’intérieur du Trésor, c’est juste une grande salle vide).

Que de merveilles d’architecture à voir! Taillés dans la roche, des tombeaux royaux, des mausolées, un grand Théâtre romain etc. Il y a même des randos très sympas à faire, comme celle du Haut Lieu du Sacrifice avec un très beau panorama sur la cité antique.  C’est en 1812 que Petra a été découverte par l’occident grâce à un explorateur suisse déguisé en arabe, et il y a encore des archéologues sur place qui procèdent à des fouilles et passent tout au peigne fin, bref Petra n’a pas révélé tous ses secrets!

Petit aparté préventif! Dans la cité antique, vous rencontrerez pas mal de bédouins, enfin on dit bédouins, mais ils n’ont rien à voir avec ceux du désert. Il s’agit d’une communauté locale appelée « bedul », on les appelle aussi « gipsy » ou gitans. Ils seraient les héritiers des Nabatéens et ils ont été relogés dans le village de Wadi Musa à l’entrée du site, depuis que Petra est devenu un haut lieu touristique. Ils vivent exclusivement du tourisme et vous proposeront des tours à dos de dromadaire ou d’âne. Jusque là rien à signaler mais certains ressemblent comme deux gouttes d’eau au personnage de Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes, avec leur khôl sur les yeux (très beaux garçons certes) mais il est fortement recommandé de rester sur ses gardes, en particulier si vous êtes une nana voyageant seule!  Ils vous repèrent et la drague commence, ils vous proposent un tour privatif, vous invitent à manger et ils finissent souvent par vous demander de la tune et là comme dirait l’autre, c’est le drame. Enfin il ne faut pas faire de généralité et certains sont vraiment aimables mais on m’a dit tellement de fois sur place de faire gaffe, il y a même une page instagram qui liste les garçons à éviter (voir @shakira_the_donkey ça fait froid dans le dos) alors je suis restée hyper vigilante. Que cherchent-ils? sexe, argent et un visa! Bref, ça c’était pour le côté « prévention » et « attrape-touristes », mais il faut aussi  le savoir quand on va à Petra!

Le deuxième jour, avec un couple de français rencontré le matin même à l’hôtel, nous avons grimpé les 800 marches qui montent au Monastère Al Deir, encore plus impressionnant que le Trésor à l’entrée du site! 45 mètres de hauteur, intact et d’une beauté à couper le souffle! C’est tellement dingue de se dire que ces bâtiments ont plus de 2.000 ans ! À noter qu’il vaut mieux faire l’ascension avant 10h du matin, quand il fait encore frais! En redescendant j’ai croisé des touristes qui montaient en plein cagnard à midi j’aurais pas voulu être à leur place. Certains choisissent de grimper à dos d’âne mais ces pauvres bêtes souffrent aussi (touriste sur le dos + vivres pour le resto situé tout en haut) quand on voit comment ils les traitent ça donne pas envie!

J’étais logée à l’Hôtel Edom qui se trouve à l’entrée de Petra. Il n’y a aucun hôtel à l’intérieur du site et hormis la visite de la cité antique, pas grand chose à faire!

Monastère Al-Deir

Publié le
296

A tu bola

À voir mes bonnes adresses à Barcelone on pourrait croire que je ne me nourris que de smoothies et de bowls de fruits ! Mais j’aime aussi découvrir de nouveaux concepts et des cuisines un peu plus exotiques. A tu bola est de celles-ci. Il s’agit d’un tout petit resto tenu par une chef israélienne,  Shira Ben Shitrit.  Les plats sont proposés en forme de balls, des petites boulettes qui ne sont pas sans rappeler les falafels du Moyen Orient ! Un concept original et créatif et surtout une grande palette de saveurs et d’assaisonnements qui font voyager (mais rassurez-vous, rien de piquant). Cela m’a rappelé mes vacances en Jordanie début octobre (ouais, je m’en suis toujours pas remise ahah).

Les balls sont servies en version tapas, pita ou platos.On peut les accompagner d’houmous, de salade de choux, de purée ou polenta. Avec mon amie nous avons choisi la version tapas qui nous a permis de goûter un peu de tout ! Nous avons particulièrement adoré les boulettes aux lentilles tandoor et les végétariennes à la betterave avec feta et salade de quinoa.  Accompagnées d’une très bonne limonade casera, c’était parfait. Les plats sont fait maison tout comme les energy balls pour le dessert (celui au coco est fabuleux !).

C’est dans une petite rue du Raval que  vous trouverez  ce petit local tout simple et qui ne paie pas de mine de l’extérieur mais qui est vraiment très sympa, avec ses meubles recyclés et un accueil hyper chaleureux. Je le recommande à 100% !

Budget : environ 10€. Sur place ou à emporter. Très bon rapport qualité/prix et ça change des tapas !

Ouvert de 13h à 23h30. Fermé les mardis.

Adresse: carrer de l’Hospital 78

Que faire dans le quartier : entre les deux fameuses Rambla, celle de Catalunya et la Rambla del Raval, A tu bola est hyper bien situé! Profitez-en pour découvrir les petites boutiques vintage du quartier (Holala ! Ibiza, Lullaby..) ou de déco dans la calle Joaquim Costa (les Topettes, Fantastik Bazar etc) ou encore aller voir la Bibliothèque de Catalunya et ses beaux jardins, à une rue de là.

 

Publié le
336