Un weekend à Séville


Hola guapos! Comme vous le savez je suis partie 3 jours à Séville le weekend dernier. Ma première fois en terre andalouse. J’ai adoré cette ville, l’architecture, les beaux patios, la gastronomie (surtout le gazpacho et le salmorejo un potage bien frais, originaire de Cordoue) et puis le parc de Maria Luisa et le quartier très typique de Santa Cruz (je vous en parlerai dans un prochain article).
J’ai un ami lillois qui y habite depuis 7 ans, il connait la ville par coeur et s’est totalement adapté à la vie sévillane, un vrai poisson dans l’eau!
Une seule chose à été assez compliquée à gérer : la chaleur! oui, moi, la fille qui adore avoir chaud, j’ai totalement surestimé ma capacité à supporter des températures supérieures à 38 degrés. D’ailleurs vendredi, à peine arrivée et alors que nous nous rendions chez mon ami en vélo, j’ai senti des palpitations au coeur, j’ai cru que j’allais tomber dans les pommes.
En journée on s’arrêtait toutes les 20 minutes pour boire (eau bière coca j’ai jamais autant bu de ma vie lol). On recherche la fraicheur, on marche à l’ombre.
Maintenant je comprends mieux pourquoi les sévillans restent cloitrés chez eux de 14h à 17h (horaires pendant lesquels ça tape le plus, d’ailleurs les rues sont désertes pendant ce créneau) et pourquoi ils sortent tous jusqu’à tard dans la nuit (il fait plus « frais » – enfin samedi à 20h il faisait quand même 33 degrés!!).
Le parc de María Luisa, un des poumons de Séville.
À Séville il y a des calèches partout!
Tapas!! cervezas, salmorejo et charlotte de courgettes.
J’ai eu un coup de coeur culinaire pour le salmorejo,à base notamment d’oeufs, de tomates, d’huile d’olive, du jambon serrano et du pain, c’est délicieux et je vais voir où je peux en trouver à Barcelone!

L’immense Plaza de España qui a servi de décor au film Star Wars (épisode II L’Attaque des clônes).
Metropol Parasol, sur la place de la Incarnación. Il s’agit d’une immense structure urbaine blanche en bois au centre de la ville, appelée populairement las Setas de Sevilla (les champignons, à cause de sa forme) inaugurée en 2011, je recommande de monter pour apprécier le panorama !
Olives et salmorejo à la betterave (pour changer hihi, j’aime tellement ça!)
Oui j’ai mangé que des tapas pendant 3 jours, mais qu’est ce que c’était bon! et si peu cher (maxi 3€ la tapa)
Huevos revueltos (oeufs brouillés) avec salchicha (saucisse) et pimiento
À Séville il n’y a qu’une seule ligne de métro! Mais ce n’est pas grave, tout le monde circule à vélo c’est très agréable et la ville est toute plate (ça tombe bien, avec la chaleur qu’il fait d’habitude!) les Sévillans sortent avec leur vélo le soir pour se retrouver en terrasse et boire un verre.
Le Patio de Banderas situé au pied de l’Alcazar de Séville. De là on accède à la calle de Judería qui nous amène dans le quartier historique de Santa Cruz.
Au passage, l’Alcazar est un palais fortifié qui fait partie des visites incontournables de la ville.  C’est aujourd’hui une résidence royale. Les jardins sont de style mauresque et Renaissance. Je n’y suis pas rentrée cette fois-ci, j’y retourne de toutes façons en octobre avec mes parents et je ferai plus de tourisme à ce moment là!
C’est ce passage vouté qui fait la liaison entre le Patio de Banderas et le quartier de Santa Cruz.
Cervezas y salmorejo au thon.
Au Centre Andalou d’Art Contemporain, dans le quartier de Triana, de l’autre côté du fleuve Guadalquivir. Il faisait tellement chaud samedi, nous sommes allés chercher la fraicheur du Musée et apprécier un joli concert de jazz juste après.
Petit déj typique andalou, cafe con leche, jus d’orange et sandwich au jamón serrano ou au fromage. Les espagnols mangent salé le matin en général.
À très vite!

21 comments on “Un weekend à Séville

Comments are closed.

..